Passion & Emotion
Passion & Emotion

La Montéria,                             cette chasse en Espagne est         une expérience à vivre !!!

Description

 

La montería est la battue traditionnelle espagnole qui se caractérise par un spectacle permanent et des sensations fortes procurant des émotions sans pareil.

Chaque «Finca» présente une scenographie différente et héberge des populations d'animaux variés et en grande densité.

 

On y retrouve toujours les cervidés qui souvent sont accompagnés de sangliers et mouflons avec certaines fois également des daims.

Le spectacle des centaines de chiens parcourant le territoire à la recherche des animaux anime la journée de manière incroyable et mémorable.

Tous vos sens sont en éveil et votre vigilence est sollicitée du début à la fin de la traque.

Chaque journée de Montéria, en domaine privé ou en forêt ouverte, se déroule sur une surface d'environ 1.000 hectares, une trentaine de postes de tir y sont répartis dans les meilleures conditions de sécurité.

La plupart des postes ont une amplitude de tir variant de 50 à 250 mètres et sur 360°.

 

L’organisation, peaufinée dans ses moindres détails et très bien rodée vous permettra de bien profiter de votre séjour avant, pendant et après la chasse.

Que vous soyez seul ou en petit groupe de copains, vous serez intégrés au groupe et accueillis comme des amis.

Mode de chasse

Quel que soit le nombre de chasseurs ou la superficie du territoire appelé "FINCA", le mode de chasse reste le même.

Les chasseurs et les rabatteurs vont se déployer sur un territoire allant de 800 à 1.500 héctares.

 

Les premiers, après un tirage au sort, sont organisés en plusieurs lignes appelées "ARMADAS" et portant chacune un nom, ils auront un numéro sur une Armada qui définira leur position appelé "PUESTO".

Les seconds, déjà en place, attendent l'heure convenue pour lacher les chiens qui sont organisés en groupe de 25 appelés "REHALAS" et menés par leur maître appelé "PERRERO".

Sur le terrain nous avons généralement de 30 à 35 postes et 10 à 15 Rehalas soit 250 à 350 chiens.

 

Les chasseurs appelés "CAZADOR" sont amenés, Armada par Armada, à leurs postes respectifs en 4x4 et déposés au fur et à mesure par leur chef de ligne appelé "POSTORE".

Il arrive qu'un guide local vous accompagne durant toute la journée pour vous indiquer les animaux à tirer et s'assurer du respect des quotas de tir, il est appelé le "SECRETARIO".

Au début un Secretario peut être d'une grande aide pour localiser un animal dans ce biotope.

 

Une fois postés, les chasseurs sont en action de chasse jusqu'à ce que le "Postore" revienne les chercher, la traque dure entre 3 et 4 heures.Ils peuvent tirer à 360° (sauf indication contraire) et sans limite de distance tant que leur tir reste fichant.

 

Il peut y avoir une limite de tir par poste appelée "CUPO" ou cela peut être défini sans limite "SIN CUPO". Les limites de tir sont précisées à l'avance et doivent impérativement être respectées.

 

Quand le chef de ligne récupère les chasseurs, ceux-cis doivent lui indiquer les animaux morts et marquer la végétation à proximité avec une rubalise afin de permettre à l'équipe de ramassage de les retrouver.

Ensuite les animaux seront ramenés au bord du chemin par des mules et ramassés par des 4x4 avec remorques pour être présents au tableau appelé "PLANTEL".

Territoires

 

Les territoires sur lesquels nous chassons sont majoritairement situés dans les régions de la CASTILLA MANCHA et de l'EXTREMADURA, qui présentent un biotope Méditerranéen fait d'un mélange de chênes entourés de buissons de ciste appelé "JARA" et de vallées propices au refuge des animaux.

 

Nous alternons les territoires dits OUVERTS et les propriété privées ou territoires CLOS.

Les premiers, souvent plus grands, abritent des cervidés et sangliers sauvages qui viennet chercher à boire et à manger durant l'été (avec agrainage régulier), ils sont encerclés par les chasseurs le jour de la Monteria et tentent de fuir à travers les lignes pour regagner la fôret où ils sont sédentaires.

Les seconds, mieux entretenus, abritent des animaux nés sur place et nourris régulièrement. On y rencontre des animaux avec plus de qualité (corps et trophées) et de variété (Mouflons, Daims) et qui se défendent comme des animaux sauvages.

 

Sur les territoires ouverts, il y a généralement plus de postés (40 à 50) car il faut bien fermer les lignes de fuite et il n'y a que très rarement des limites de tir.

Par ailleurs la chasse y est plus aléatoire et le tableau dépend de plusieurs facteurs :

- la stratégie d'encerclement

- les espaces entre les postes

- le travail des chiens 

- la capacité des tireurs à barrer les lignes de fuites

- la météo qui peut faire que les animaux soient retournés en forêt s'abriter

 

Sur les territoires clos, le tableau est plus facile à garantir du fait que la population présente est connue et que les animaux ne peuvent pas fuir.

Sur ces territoires privés, la gestion de la population d'animaux est essentielle afin de garantir les saisons suivantes, un plan de chasse strict est donc appliqué.

Pour ce faire, il y a des limites de tir pour chaque poste, ce qui est un bon signe car cela signifie qu'il y a plus d'animaux présents que d'animaux prévus au plan de chasse.

Types de postes

Selon l'holographie du terrain et la végétation on distingue différents types de postes présentant chacun des avantages (++) et inconvénients (- -) différents :

Testero

Vous êtes placé sur le flanc d'une colline et vous tirez sur le versant opposé

++

Tirs à distance de 100 à 200 mètres

On voit bien les animaux en face

- -

On a du mal à voir les animaux dans le dos

Cortadero

Vous êtes placé sur un parre-feu et

tirez les animaux qui le traversent

++

Postes au coeur de la chasse

Beaucoup d'animaux traversants

- -

Tirs rapides à effectuer de 20 à 80 mètres

Baranco

Vous êtes placé dans un vallon

et tirez dans cette gorge

++

Passage préféré des sangliers

Animaux se défilant tranquilement

- -

pas vraiment de point négatif

Dehesa solana

Vous êtes placé en bord d'une plaine

et tirez les animaux à découvert

++

Distances et angles de tirs ouverts

On vit parfaitement la chasse

- -

Difficile de se camoufler

Balcon

vous êtes placé en cime ou crête de colline

et tirez les animaux vers le bas

++

On vit la chasse au maximum

- - 

Tirs difficiles avec angle à 45°

Vent - Sol glissant - Accès

Dehesa umbria

vous êtes placé en sous-bois  et tirez les animaux qui se défilent

++

Zone de fuite préférée des cervidés

Position stable pour tirer

- -

Attention aux tirs non fichants

Équipement

 

CALIBRES :

La meilleure des recommandations est de venir avec une arme avec laquelle on a l'habitude de tirer, que l'on maîtrise parfaitement et qui aura été réglée avec un zéro à 100 mètres.

Au delà de cet aspect, les calibres recommandés sont les calibres tendus qui permettent de tirer en toute confiance jusqu'à 250 mètres avec peu de correctiion.
Les Espagnols favorisent : 30.06 - 7 RM - 300 WM - 270 WSM

 

MUNITIONS :

Le choix des munitions est essentiel, éviter les balles blindées et choisir des balles à fort pouvoir d'arrêt. Les animaux encaissant bien ne tomberont pas à l'impact et seront perdus.

Prendre des ogives de 150 à 180 grains en T, X ou H.

 

OPTIQUE :

Il faut avoir une lunette polyvalente courte-longue distance. Un point rouge ou lunette de battue 1,5x6 peuvent s'avérer insuffisants dès lors que l'on dépasse les 100 mètres.

Dans l'idéal, une lunette 2x12 ou 2,5x15 vous permettra de prélever proprement des animaux à une distance inhabituelle et graver de beaux souvenirs dans votre mémoire.

 

ACCESSOIRES :

Dans la mesure où on peut être amenés à tirer au delà de 100 mètres, un trépied devient indispensable. Eviter la canne de pirsh ou bipied qui doivent toujours être tenus en main.

La traque durant entre 3 et 4 heures, un siège trépied pourra rendre service. Eviter la canne siège qui tombera chaque fois que vous vous lèverez en provoquant un bruit qui informera les animaux de votre présence.

Pour bien identifier les animaux à distance et repérer vos zones de tir, des jumelles et un télémètre peuvent être très utiles.

Question sécurité et réglementation, une housse ou étui à carabine seront indispensables pour tous les trajets en véhicules ou à pied.

Le port de vêtements orange FLUO est demandé afin de bien repérer ses voisins et se faire voir par eux à plusieurs centaines de mètres.

Pour les vêtements et les valises, voir à la rubrique Information. Cliquer ici

Hébergement

En fonction des Territoires nous cherchons un site d'hébergement proche des lieux de chasse.

Nos séjours étant de 3 jours de chasse et presque toujours avec 3 territoires différents, il arrive que les distances entre l'hôtel et les territoires varient d'un jour à l'autre.

Il n'y a que très rarement plus d'une heure de transport pour se rendre sur une propriété.

Les hôtels sélectionnés sont généralement des 4 étoiles, il arrive ponctuellement de loger en 3 étoiles pour éviter trop de kilomètres.

En principe la dernière nuit du séjour est prévue à proximité de l'aéroport de Madrid afin de garantir d'être à l'heure pour l'avion et d'éviter les bouchons du périphérique Madrilène le matin.

 

Restauration

Le prix du séjour inclut les petits déjeuners en buffet et les diners sous forme de menus à l'hôtel.

Les déjeuners sont pris sur le lieu de chasse, vous aurez un petit déjeuner local  servi avant la chasse et un déjeuner de chasse prévu au retour des postes.

Programme type

Le programme type de nos séjours Montérias Espagnoles est de 3 jours de chasse / 4 nuits. 

 

Jour 1 :

11h00 à 19h00 : Vol depuis Paris CDG vers l’aéroport de Madrid et transfert vers le site d’hébergement. Dîner et nuit sur place.

 

Jour 2-3-4 :

7H30 : Petit café à l’hôtel puis transfert vers le lieu de rendez-vous de la Monteria

9H00 à 10H00 : Petit déjeuner typique de Monteria

"las migas", un plat mijoté typiquement espagnol composée de pain, bacon et chorizo.

10H00-10H30 : La "JUNTA" ou réunion de Monteria  : 

explications et tirage au sort des postes

10H30 à 11H30 : Mise en place des chasseurs sur le territoire de la Monteria

11H30 :  Lâché des "rehalas" de chiens et début de la Monteria

15H00 environ : Fin de la Monteria les postores vont reprendre les chasseurs à leurs postes et rechercher les animaux prélevés pendant la Monteria.

16H00 : Retour des chasseurs suivi du déjeuner

Présentation du tableau de chasse (les animaux arrivent par petits lots pour la présentation du tableau). Selon le biotope du territoire, la présentation du tableau final peut être tardive.

18H30 : Départ vers l'hôtel

21H00 : Réunion de chasse et Diner

 

Jour 4 :
Retour sur Madrid après le la présentation du tableau

22H00 : arrivée à l'hôtel 

22H30 : Réunion de chasse et Diner
 

Jour 5 :

7H30 : petit déjeuner

8H30 : départ aéroport

9H00 à 10H30 : formalités armes et enregistement

12H00 : embarquement

14H30 : arrivée à Paris CDG